Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 juillet 2017 5 28 /07 /juillet /2017 08:28

XOGRAPHIE

              Procédé d’impression restituant une illusion du relief par décomposition de l’image en fines lamelles observées au travers d’un film lenticulaire.

              Après une période de succès dans les années 60/70 le procédé , basé sur les travaux du peintre Maurice Bonnet et parfois nommé «  Panoramagramme * «   a été détrôné par l’holographie *mais est encore employée pour certains documents publicitaires en raison de son moindre coût .

Repost 0
28 juillet 2017 5 28 /07 /juillet /2017 08:22

 

X....

                                   1) Au moyen-âge cette lettre était inscrite dans les marges des manuscrits face aux passages jugés incorrects, scabreux ou inappropriés .           

                                              2)Cote de classement d’ouvrages érotiques ou licencieux.

              Au XVIII° siècle les libraires utilisaient fréquemment un code* pour commander les ouvrages interdits ou censurés...la lettre “X”  y apparaissant souvent peut être faut-il voir  ,dans son usage actuel, une survivance de cette pratique des anciens libraires?

              Le propos doit cependant être nuancé si l’on remarque qu’à la même époque cette lettre était employée pour la cotation * des ouvrages de grammaire * dans le catalogue des livres imprimés de la bibliothèque du roi  de 1750...

             Pour l’époque moderne ,le classement « x » des films fut instauré en 1951 en Angleterre et l’appellation viendrait de la mention anglaise «  X rated «  ( Marqué d’une croix ) .

 

                                   3)Cette lettre remplace parfois le nom d’un auteur anonyme et l’on dit alors que l’ouvrage est publié “ Sous X...

              Dans les ouvrages anciens on rencontre souvent la Première lettre du Nom  suivie de pointillés et , souvent  «  N… (Nomen )», «  T….(Talis) » …

 

                                   4)On nomme “ Hauteur d’ X la hauteur des lettres minuscules sans leurs jambages

                                                                      

 

                                   5)L’aphorisme germanique «  Jemandem ein X für ein U vormachen «  (Faire prendre un X pour un U )  est synonyme de notre  «  Faire prendre des vessies pour des lanternes «

 

                                   6) Certains abécédaires attribuèrent à cette lettre  le qualificatif «  Étrangère de naissance «  … !

 

 

X-ER                                                                                    

                       

    

              Synonyme de “censurer  * “ indiquant que l’on  classe un ouvrage sous la cote * “ x   *  “ : on dira “Cet ouvrage est trop osé , il risque d’être X-é “

 

X  Y  Z                                                                                                                               

              Il existe une superstition *  prédisant que , si la dernière phrase d’une œuvre contient les lettres X   Y   Z  , cette œuvre sera la dernière écrite par l’auteur !

 

Repost 0
27 juillet 2017 4 27 /07 /juillet /2017 07:49

 

PIANO                                                                                       

              1)Le “ Piano à écrire “ était  un essai de réalisation d’une machine* à écrire réalisé au XVIII° siècle mais qui ne connut pas le succès en raison de la lenteur de sa frappe .

              2)Dans le langage de la gendarmerie c’est une sorte de tampon* encreur utilisé pour la prise des empreintes digitales .

              3)Dans le langage du théâtre l’expression “ Vendre un (ou son ..) piano “ est employée pour caractériser un  verbiage sans portée ou une tirade jugée trop emphatique ….l’expression a parfois été appliquée à des textes littéraires non théâtraux présentant cette caractéristique… 

              4)En matière de littérature la comparaison avec le piano a souvent été utilisée :

- Stendhal porta sur Prosper Mérimée le  jugement resté célèbre : “ (il ) ...touche supérieurement huit touches de son piano , mais il n’en touche que huit ....”

 

               -Flaubert écrit à Louise Colet le 26 Juillet 1852 : « Je suis , en écrivant ce livre [Madame Bovary ] , comme un homme qui jouerait du piano  avec des balles de plomb sur chaque phalange ! « 

              5)La «  reliure piano « peut être :

                        -Une reliure utilisant une charnière métallique du type de celles en usage sur les pianos .

                        -Une reliure sur baguettes dont le dos présente un aspect rappelant le clavier d’un piano...DES PRÉCISIONS SERAIENT UTILES CONCERNANT CE TYPE DE RELIURE ...QUI EN SAIT PLUS ??

 

6) Certains types de bureaux*  ont été nommés «  Bureau à la piano forte » en raison de leur configuration présentant un petit abattant dépliant et un caisson mobile qui , un fois reculé , les fait ressembler à un piano .

         On peut voir un bureau de ce type, naguère utilisé par Napoléon ,  à la Malmaison

 

 

PIANOTYPE                                                            

              Cette machine à composer (sorte de logotype *) inventée par Young et Delcambre fut  brevetée en 1840 et  obtint une médaille d’argent à   l’exposition de 1844...

              L’inventeur  disait dans son brevet qu’il suffisait “d’un homme et de deux enfants ..” pour la manœuvrer , la “ Réclame  “ la concernant surnchérissait  de façon plutôt machiste en la prétendant “ Pouvant être conduite par du personnel féminin “  mais ce ne semble pas avoir été l’opinion des utilisateurs et Paul Dupont , dans sa “ Notice historique sur l’imprimerie  “ ( 1849)  signale qu’elle a suscité des difficultés insurmontables qui ont conduit à son abandon ...

 

Repost 0
27 juillet 2017 4 27 /07 /juillet /2017 07:47

MACHINE DE PIAGGIO   

              La machine de Piaggio est un appareil inventé par le père Piaggio, lors de la découverte ,en 1752 ,des manuscrits * et papyrus * calcinés d’Herculanum * pour permettre leur déroulement sans dommages .

              Ressemblant à un appareil de couture de relieur elle exercait une traction trés lente et continue sur les rouleaux par l’intermédiaire de fils collés sur leur  envers et finissait ainsi par les dérouler....au prix d’une certaine patience car Paggio  mit quatre ans à restituer les trente neuf colonnes d’un seul rouleau et ,en quarante ans n’en déroula que dix-huit..

              Le procédé fut amélioré, sur l’impulsion du prince de Galles au début du XIX° siècle et deux cent rouleaux furent ouverts en quatre ans ...

              Depuis de nombreux procédés ont été testés et des centaines d’ autres manuscrits ont été ouverts ou sont en passe de l’être ,entr’autres sous l’impulsion du mécénat de Bill Gates .

 

Repost 0
27 juillet 2017 4 27 /07 /juillet /2017 07:33

PI...π...π....π

              Avec le « Nombre d’or* «(Voir à ce mot )   «  PI » (π),égal à 3.14159265… suivi d’une infinité de décimales,est l’entité mathématique qui a suscité la plus grande quantité d’écrits concernant exclusivement un seul nombre.

              C’est un nombre irrationnel  qualifié de « transcendant » par le mathématicien allemand Carl Louis Ferdinand von Lindemann…et qui, avant sa représentation au XVIII° siècle  par la lettre grecque π, était nommé « Constante d’ Archimède ou du cercle « 

              La plus ancienne trace écrite connue, lui attribuant une valeur de 3.16, figure dans le « papyrus Rhind « copié par le scribe Ahmès en 1800Ajc.

              Puis on en trouve trace sur des tablettes cunéiformes avec la valeur de 3.125 et Archimède ,appliquant vers 250Ajc., la méthode d’exhaustion d’Euxode de Cnide (approximation obtenue en inscrivant le cercle dans un  polygone à multiples côtés )arrive à une valeur comprise entre 3.140 et 3.142. dans son taité « Kuklou Metresis «  (« Mesure du cercle « )

              Le texte indien intitulé «  Siddanta « (380) lui attribue la valeur 3.1416 et , en Chine Liu Hui (263) suivi de Tsu Chung (≠440) affinent le calcul jusqu’à la valeur 3.141592…

              Le mathématicien arabe Jemshid al Kashi (≠1400) pousse le calcul jusqu’à 14 décimales puis l’occident prend le relai à partir du XVI° siècle avec Ludolph van Ceulen qui, en  1609, calcule les 34 premières décimales et , au XVII° siècle, les mathématiciens Newton , Leibnitz,Machin et d’autres travaillent sur des formules permettant de calculer les décimales à l’infini,calculs  qui déboucheront au XX° siècle sur les algorythmes mis au point par des mathématiciens modernes tels que l’indien Srinivasa Ramanujan ,le japonais Yasumosa Kanada qui détient le record de calcul avec 1241100000000 décimales ou tous les logisticiens  qui ont mis au point des formules de calcul informatique .

              Outre sa valeur mathématique pure certains ont voulu donner à ce chiffre un sens philosophique et  ésotérique en voyant en lui un «  Nombre –univers «   dont la suite infinie des  décimales  permettrait d’émettre l’hypothèse que toutes les séquences significatives possibles peuvent y être trouvées : suite logique des chiffres, dates d’évènements particuliers , numéros significatifs etc …d’aucuns allant jusqu’à y  soupçonner la présence d’un algorythme qui serait la clé de l’univers ….

              Cette démarche  rejoint d’un certaine façon  la notion  de «  Bibliothèque* de Babel* «  deJ.L. Borgès dans laquelle figureraient tous les écrits possibles et ,aussi , la «  Kabbale * «  cherchant à mettre en lumière des sens cachés de la bible  …

              En Amérique  le 14 Mars (3/14) est célébrée la fête du «  π-Day «  donnant lieu à diverses animations festives ….et à quelques écrits supplémentaires …

              Le calcul des décimales de π  a suscité une foule de travaux  le chiffre atteint paraissant supérieur à 200 milliards de décimales , certains  ayant essayé d’en mémoriser le plus possible  soit directement comme le japonais Hiroyuki Goto qui sait par cœur 42195 décimales ou l’anglais Daniel Hamett capable d’en réciter par cœur (et en 5 heures …) 22500 décimales

D’autres , plus modestes ont recours   à des phrases mnémotechniques  telles que :

Que j’aime à faire apprendre un nombre utile aux sages !
Immortel Archimède, artiste, ingénieur, (variante : Glorieux Archimède, artiste ingénieux,)
Qui de ton jugement peut priser la valeur ?
 (variante : Toi de qui Syracuse aime encore la gloire,)

dont le nombre de lettres de chaque mot correspond à une décimale, les mots de dix lettres représentant un 0.

              Ou , pour l’inverse de π, «  Les trois journées de 1830 ont renversé 1789 …) (0,318309871..)

 

            Les romans exploitant le mystère de ce nombre n’ont pas été en reste  comme , pour n’en citer que deux : « Contact «  de Carl Sagan (1985) et « Le Palimpseste d’ Archimède «  d’ Éliette Abécassis  (2013)….et le cinéma , lui , aussi , a exploité le sujet  avec , par exemple , «  PI » de Darren Aronofsky ( 1998)

-La notation de ce nombre à l’aide la lettre « π  «  a été initiée  en 1647 par l’anglais William Oughfred puis popularisée par Euler dans «  Introduction à l’analyse infinitésimale «  ( ≠1748)

             

Repost 0
26 juillet 2017 3 26 /07 /juillet /2017 08:14

TRANSLITTÉRATION                                                  

                                   1)Opération consistant en la recopie d’un manuscrit ancien en en changeant l’écriture ,en général par le passage d’une écriture en onciales *ou en gothique * à une écriture en minuscules * , en introduisant la ponctuation* et la division de la phrase ou en  transposant les lettres de l’alphabet d’origine par des lettres de l’alphabet latin .

              Le passage du volumen  * au codex  * a provoqué, dés le  IX° siècle ,la   translittération de la plupart des  textes   anciens , en particulier grecs et , cette opération ayant été effectuée  , la plupart des originaux ont été abandonnés, détruits ou perdus … ce qui explique l’insigne * rareté des manuscrits originaux de cette époque .

              Lorsque la translittération concerne un changement d’alphabet on la nomme «  Métagrammatisme* « 

                                   2)Le mot désigne aussi la transposition dans une langue des mots d’une autre langue utilisant un système de notation différent   soit pour faciliter la prononciation (Popov ”/  Popoff  “ ..) soit en en changeant radicalement la nature ( “ München “ /“ Munich  “ ...) pour des raisons complexes pouvant tenir  à la prononciation , à l’ignorance des langues étrangères, à un complexe de supériorité , au chauvinisme ...

              Cette façon de transformer les mots étrangers  est assez spécifiquement française et se retrouve moins dans les autres pays qui , conservent plus volontiers  la prononciation et la graphie des mots étrangers .

                               

Repost 0
26 juillet 2017 3 26 /07 /juillet /2017 08:11

TRANSFORMATION                                                                              

                                   1)On rencontre parfois l’expressionLivre à transformation  “ comme synonyme de “ Livre à système * “ .

              Les images populaires “ à transformations “ dites aussi “ de variétés  “ furent très en vogue au XIX° siècle .

              Par des systèmes de pliage, des parties mobiles, des volets , des articulations etc. ...elles permettaient de faire varier le sujet représenté et intéressèrent tous les genres ....sans oublier le " Curiosa * " ...

              Certaines , en effet , n’hésitant pas à aborder le genre coquin comme cette gravure intitulée “ Nez-Nez “  représentant une nourrisse allaitante dont le sein était évidé afin de pouvoir y insérer le bout du nez ce qui lui donnait aussitôt consistance et volume !

 

                        2)Il est  arrivé que certains  livres édités aient subi  des transformations par suite de leur mévente ;le fait  est rare mais c’est le cas de quelques livres dont le peu de succès était du à un mauvais titre ou à une couverture mal adaptée et qui après transformation de leur apparence extérieure ont fait une carrière honorable .

 

                        3)Autrefois , il fut fréquent d’utiliser pour l’illustration des livres une même image après lui avoir fait subir de minimes transormations : certains bois gravés furent  ainsi conçus en plusieurs parties permettant diverses combinaisons pour s’adapter vaille que vaille à des textes différents .

              Ce procédé iconographique a peut-être été inspiré par les sculptures allemandes médiévales dites « Gußstein » ou «  Steinguß »  qui permettaient à partir d’un modèle de base d’obtenir plusieurs versions.     

Repost 0
26 juillet 2017 3 26 /07 /juillet /2017 08:07

TRANCHÉE 

              1)Une lettre est dite “ Tranchée lorsque sa base et son sommet sont un trait net et , en général, horizontal .

              2)L’artisanat dit «  des tranchées «  pratiqué par les poilus de 14 durant les périodes d’inactivité  a produit de très nombreux objets d’écriture ,encriers, porte-plumes,tampons buvard etc …réalisés artisanalement et souvent avec art à partir de munitions ou de douilles d’obus .

              3)La guerre de 14 vit une floraison de «  Journaux de tranchées «réalisés avec les moyens du bord et   à diffusion très locale …..disparus avec la fin du conflit  ils renaquirent lors de la guerre de 39/45 en conservant parfois ,bien quelle soit devenue impropre , leur appellation initiale

              Parmi la multitude de titres on peut citer sans aucune prétention à l’exhaustivité  :

            -Pour la guerre de 14 : «  le Crapouillot «  Le Petit Colonial, L’Écho de l’Argonne, Le Poilu et L’Écho des marmites, le  Ver luisant, le marteau,lep’tit boyau,le pou,Hurle obus ,sans tabac, L’esprit du cor etc …etc …

 

 

              -Pour la guerre de 40 : L’alpin, L’Anti-Cafard, Le Barbu , Le Bigorneau, Le Cabot déchaîné , Le couineur,Le Char…rieur , Poilu 39,Le tort tue , le Diable à 4 etc …etc …

Repost 0
25 juillet 2017 2 25 /07 /juillet /2017 07:42

                        L'administration me signale que ce blog a huit ans  aujourd'hui...huit ans au cours desquels il s'est augmenté d'un article par jour  et a été lu par une moyenne de quatorze lecteurs journaliers  s'étant intéressés à dix huit articles ....

                    Peu m'importent les chiffres !...L'essentiel est pour moi d'avoir pu communiquer une parcelle du plaisir égoïstement  pris à sa rédaction !

 

                      Entamons donc allègrement cette Neuvième année !..Le sujet est inépuisable 

 

 

Repost 0
25 juillet 2017 2 25 /07 /juillet /2017 07:27

GRAND                               

                       1)Grand papier:Papier ayant servi au tirage d’une édition de tête* (on dit aussi :”papier de tête         ”) et de meilleure qualité que celui utilisé pour les éditions ultérieures.

                       La hiérarchie généralement admise pour les grands papiers est : Chine * , Japon * , Hollande  *  , Vergé  * , Vélin  * 

Destinée  à une clientèle sélectionnée l’édition en grand papier a un tirage limité.
Sa pratique n’est pas systématique et  beaucoup d’éditions actuelles  n’en comportent pas ( on rencontre alors la mention:”pas de grand papier  ”)

                       La raison en est que  les techniques modernes d’impression ne permettent plus l’ajout  d’une rame de papier de nature différente  mais nécessitent une recomposition et un retirage complet de l’ouvrage ce qui conduit à des prix de revient six à sept fois plus élevés que l’édition ordinaire ...

                       L’usage du “Grand papier” à débuté au milieu du XIX° siècle,auparavant il était rarissime....

                       Les  “ suites  *  “    d'illustrations jointes à certains ouvrages sont , en général , tirées sur grand papier ....

                       Pour le bibliophile , la règle concernant les grands papiers est : “ Le plus grand papier dans le plus petit tirage “ .

                       Par opposition , les autres éditions d’une même œuvre sont dites sur “ Papier* ordinaire  “ ou sur “ papier d’édition  *  “ .

 

                                               2)Grand livre:

                       -Livre de commerce,aussi nommé «  Centralisateur* «  ,  ainsi appelé parce qu’il  rassemble toutes les transactions d’une firme commerciale mais aussi en raison de sa taille souvent considérable qui rivalise avec les antiphonaires *  et les livres “ terriers  * “

                       Il contient sous une classification particulière les mêmes indications que le «  Journal * « et l’opération visant à s’assurer de la concordance de ces deux livres se nomme «  Balance* des écritures « .

                       Ces  “ grands- livres “ qui servent parfois durant plusieurs dizaines d’années sont , en effet , très volumineux et souvent protégés par des ais * de bois garnis de  grébiches * aux coins et de cornières de cuivre    sur les tranches *  portent parfois la mention “ grand-livre “ inscrite en marqueterie ...

              Il en existait trois sortes principales  différant par la façon de présenter  les colonnes « Doit » et «  Avoir « 

              -« Ouvert «  présentation sur deux pages , «  Marié «  présentation accolée sur une page  & «  Fermé «  présentation en deux colonnes sur une même page

                       -Le “ Grand livre de la dette publique  “ est un registre * sur lequel sont inscrites les dettes d’état et , en particulier , les pensions et les retraites ;au début du XIX° siècle certains registres auxiliaires à ce “ Grand livre  “ furent baptisés  “ Petits grand- livres  ” 

 

                                   3)Le plus grand livre: Les plus grands livres connus  sont  “The Little red elf” de Willam Wood qui mesure 2,20m de haut et 3m de large ouvert ,un livre de Michael Haxley sur le Bouthan pesant 60 kgs. et mesurant 1.52mx2.13m  et Le “ Super book  “  qui mesure 2,75 x 3,07 mètres et pése 250 kilos voir livre*  et un atlas datant de 1660 conservé à la British library mesurant 1,75m de haut et 2 m ; de large

 

                                   4)Grand fonds:Marge extérieure d’un ouvrage: 

 

                                   5) “ Grand Monde “ : Format de papier hors-normes 

 

                                   6)”Grand Aigle  “ : Format de papier :

.

                                  7)” Grand Titre  : Page d’un ouvrage , située après celle de “ Faux * - titre  “ et sur laquelle figure le titre , le nom de l’auteur et de l’imprimeur

 

                                 8) “Grand Texte “ : Cette expression est employée pour désigner les œuvres littéraires considérées comme majeures .

 

                                 9)”Grand dossier  “ :L’expression est synonyme de “ Question ou problème complexe et important “ ...les hommes politiques ont toujours de grands dossiers à régler ...

                                   10)L’expression «  Grand de marges * « indique que l’ouvrage auquel elle est appliquée comporte des marges plus grandes que la normale .

 

                                   10)L’histoire a retenu la mémoire d’un certain nombre de “ Gens du livre ou de lettres  “ qui furent remarquables par leur grande taille et parmi ceux-ci le poète épique Ercilla , Brillat-Savarin et Benjamin Constant  qui , par ailleurs était boiteux *.

 

                                   11)De nombreuses œuvres ont traité des grands hommes ou comportent le mot “  grand “ dans leur titre et , parmi elles :” Les grandes chroniques de France  “ (moyen-âge ),  “ Le grand Albert  * “ (Voir à ce mot ) ,”Le grand Vaurien  “ de Duevedo-Villegas (XVIII° siècle ) , “Nos grandes dames  “ de Arsène Houssaye ( 1868),”vie des grands capitaines étrangers  “ de Brantôme,”Les  “Grands dictionnaires “ de Moreri (1674) et Larousse (1864) ,” La grand bretêche  “ d’Honoré de Balzac(1830) , “La grande peur dans la montagne  “ de Ramùz  (1926) etc ...etc ...etc ..

.

                                   12)”Grand -compte “   : sorte de papier à préciser  (comptabilité ?)...Qui en sait plus ??

 

                                   13)Dans les chartes * anciennes on nommait «  Grand mois » le mois de Juillet 

 

Repost 0

Présentation

  • : Dictionnaire du livre de TITIVILLUS
  • : Recherche du sens de mots rares ou disparus dans la sphère du livre et de la chose écrite , recherche d'éléments divers concernant ce même domaine et publication du résultat de ces recherches .
  • Contact

OBJET DE CE BLOG

 DICTIONNAIRE DU LIVRE DE TITIVILLUS

Recherche

Liens