Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 08:06

DROUILLE (ARD...EUR...)

 

                                                                          A l’origine: présent fait à un seigneur après l’achat d’un fief lui appartenant,présent qui,au fil du temps, serait devenu symbolique au point d’être représenté par un objet de basse qualité , ce qui expliquerait le sens moderne de marchandise sans valeur que lui donne l’argot des bouquinistes  ( on dit aussi:”drogue*”,” Chtrope  *”, “ Strobus  * “ ,” Bordille * “  , “ Cacaille  *  “etc…   )

 

                                                                           La drouille livresque  se retrouve dans les bacs en plein air devant la porte des bouquinistes , en vrac et sous la pluie dans les vide-grenier ,dans les manettes * des salles des ventes ,chez les soldeurs *,dans les dépôts-ventes et dans tous les endroits ou transitent les objets d’occasion en déshérence ..parmi lesquels l'amateur a toujours le fol espoir mille fois déçu de trouver la perle rare ou le " Chopin " .... 

 

                                                                             Le mot est utilisé,avec le même sens ,dans d’autres   professions (chiffonniers fournisseurs des papeteries,viticulteurs ... )et on peut rencontrer le dérivé aggravant “ Drouillard “  , le vendeur de drouille étant nommé «  Drouilleur

 

 

 

                                                                             

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Dictionnaire du livre de TITIVILLUS
  • : Recherche du sens de mots rares ou disparus dans la sphère du livre et de la chose écrite , recherche d'éléments divers concernant ce même domaine et publication du résultat de ces recherches .
  • Contact

OBJET DE CE BLOG

 DICTIONNAIRE DU LIVRE DE TITIVILLUS

Recherche

Liens