Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2017 3 15 /11 /novembre /2017 08:38

 

FORMAT                            

 

              1)PAPIER:Dimensions d’une feuille de papier exprimée par une appellation conventionnelle faisant ,en général, référence au filigrane* que portaient les papiers à l’origine:il y a une foule de formats qui,pour une même appellation,peuvent varier d’une papeterie à l’autre. ..

 

              Dans la papeterie manuelle la taille des formats était limitée par les dimensions des formes manipulables à la main et , bien que quelques essais de manipulations mécanique de celles-ci aient permis la fabrication de feuilles de 1,84 x 1,38 m  , les formats y  demeuraient modestes mais si diversifiés que des moyens mnémotechniques,en particulier des chansons ,   avaient cours pour les garder en mémoire  

     

              Il était en outre difficile et onéreux de changer de formats car cela impliquait la fabrication de nombreuses formes * que les formaires * locaux n’arrivaient pas toujours à fournir .

              Très nombreux aux débuts de la papeterie les formats se sont réduits de nos jours à une petite dizaine et une normalisation a été établie pour les régir:

 

              Les formats normalisés “A -B - C ” comportent  chacun dix classes   obtenues en divisant par deux le format précèdent : par ex: “A 0 (841 x 1189 mms)   ou “A 10 (260 x370) et la dimension du format de départ a été choisie pour que le rapport  longueur / largeur demeure constant à chaque nouveau pliage .

 

              L’Angleterre avait un système analogue avec des dimensions en inches et des appellations  particulières  :Foolscap-Crown-Demy-Royal etc...

 

              A titre d’exemple voici quelques formats selon l’ancienne classification:

 

              -Quadruple colombier:122 x168 cms-Colombier d’affiches:61 x 82 cms-Jésus:55 x 70 cms- Raisin:49x64 cms- -Double raisin:64x98 cms-Carré:45x56 cms-Couronne :36x46 cms -Cloche :29x39 cms-Propatria  : 34,5x43,5 cms-Cavalier:46x62 cms  etc...etc...

 

              Certains poètes typographes les ont chanté pour agrémenter les nombreux festins de la profession ; c’est , par exemple , le cas de M.J.Bacholet qui écrivait à ce propos en  en 1911:

 

                        “Salut à vous ,Poulet, Pot, nés à la campagne

                        Cloche au frais monastère,et Couronne à la cour,

                        Salut à vous Écu, que Coquille accompagne ,

                        Salut à vous Raisin , Jésus, à votre tour . “

 

              L’esprit  facétieux des “ gens du livre “  s’est exercé dans ce domaine sans laisser de nom d’auteur  et  a dressé une liste burlesque des utilisateurs des divers formats qui ne déparerait pas “ l’Almanch Vermot “  et  mérite d’être sauvée de l’oubli :

                                   -Les monarques emploient le “ Papier Couronne  “ .

                                   -Les religieux le “ Papier Jésus “

                                   -Les légitimistes le “ Papier d’ Angoulême “

                                   -Les Bonapârtistes le “ Papier Grand Aigle “

                                   -Les amazones le “ Papier Cavalier  “

                                   -Les marchands de vin le “ Papier raisin “

                                   -Les géomètres le “ Papier carré  “

                                   -Les Carillonneurs le “Papier Cloche  “

                                   -Les marmitons le “ Papier Pot “

                                   -Les grands le “ Papier Ministre  “

                                   -Les amateurs de pigeons le “ Papier Colombier  “

              Il existe une liste de la même eau pour les papiers *  

 

              Chaque pays a eu ses appellations pour les formats et pour n’en citer que quelques uns signalons les formats “ Pro-patria “ , “ Ruche “,”Super-Royal “ en Belgique -”Pott” , “ Lowen “ , “Post  “ en Angleterre - “ Sclangue “ , “ Canzlei “,”Klein “  en Allemagne -

 

              On peut aussi rencontrer des appelations étrangères telles que “ Chü- *  -Tanzaku  “ , “ Eban * -giri “ , “ Naga *-surimono “ , “ Yokobon  *  “  etc ... pour le domaine japonais ...

 

              On peut s’interroger sur les raisons du choix du format standard actuel,21x29,7 cms, des feuilles de correspondance des pays européens …. : ce choix découle d’une constatation faite , en son temps , par Léonard de Vinci qui avait découvert que le rapport entre la longueur et la largeur (√2 =1,414…) de ce format se conserve intact quel que soit le nombre de pliages subis par la feuille initiale . 

 

              2)LIVRES:

              A)Le format des livres est exprimé en fonction du nombre de plis effectués dans la feuille de papier initiale:plus ce nombre de plis est grand plus le format est petit.

 

              On parlera donc d’in-plano* si la feuille est utilisée sans pliage,d’in folio* si elle est pliée une fois,d’in-quarto* si elle est pliée deux fois,d’in 8° ,d’ »in octavo » ou d’ »in duodecimo » si elle l’est trois fois, et d’in 12°,d’in 16°,d’in 18°,d’in 24°,d’in 32° au fur et  mesure que le nombre de plis augmente....       

 

              Les dimensions finales de l’ouvrage dépendent ,pour un même nombre de plis,de celles de la feuille utilisée initialement.

 

              Pour être précis il faut  donc compléter la désignation du format par l’indication du nom de la feuille de base”in-8° raisin” par exemple. ou in “16° Jésus”..

 

              Ce système ne donne ,toutefois , qu’une indication peu précise car interviennent ensuite le rognage*,la taille des chasses* et divers éléments qui font que deux in/8° raisin (par ex) n’auront pas, dés l’origine, strictement le même format et que , au fil des diverses réfections de leurs reliures , des   massicotages   *   plus ou moins sévères feront encore varier leur format  ce qui explique la floraison d’appellations “gigognes “  telles que “très grand in/18*” pour l’in/12*,”Grand in /18* pour l’In/16*,”In 32* large “ etc  ...

 

              Cette interpénétration est bien montrée par les recommandations de l’éditeur belge De Mat qui , ayant commencé à publier vers 1850 une collection en in/12* et in/18* et devant ,pour sa continuation, ne plus la publier qu’en in/18* fait remarquer à ses clients  que les in /12* ne diffèrent des in/18* que par la taille des marges et qu’il suffit donc de rogner les ouvrages déjà parus en in/12*  pour , en les ramenant   à l’in/18* ,posséder une collection uniforme . 

 

                                   Un moyen de reconnaître le format d’un livre est de chercher la position des signatures* “B” ou “2 elles seront:

 

              In folio:page 5-  in/4°:page 9-  in/8°:page 17-  in12°:page 25- in/16°:page 33-  in/18°:page 37-  in/24°:page 49  ....  

                                           

              Un autre moyen consiste à observer les positions respectives (horizontale ou verticale) des vergeures* et pontuseaux* apparaissant par transparence dans ses pages :pour un in/8° les pontuseaux seront verticaux et horizontaux pour un in/12°…

 

              B)La désignation des formats se fait selon plusieurs  règles:

 

                                   -Format précisant le nombre de plis et la feuille d’origine (in 4°, in 8° etc …)

                                   -Format bibliographique ou conventionnel:système simplifié standard se basant sur la dimension la plus grande d’un ouvrage qui est alors le seul chiffre indiqué : grand in folio= > 40 cms   in folio=<40>30 cms    in /4°=<30>25 cms   in/8°=<25>20 cms in /12°=<20>16 cms    in/16°=<16>14 cms      in/18°=<14>10 cms      in/32° <10 cms

 

                                    -Format des bibliothèques classant les livres en petits, moyens ou grands pour des questions de commodité de rangement .

 

                                   -Format dit «  des libraires «  ...à préciser ...en savez vous plus ?.

 

                                   - “ Format réel  “ lorsque les dimensions exactes en mms. sont indiquées ce qui n’est pas sans utilité pour les ouvrages anciens ayant été plusieurs fois reliés ...

 

                                   -« Format utile * « On nomme  l’espace restant disponible sur une feuille après réservation de la place nécessaire à la « prise de pinces *«  et éventuellement aux «  Barres Brunner * « de contrôle de la couleur . 

            On emploi également cette expression pour la désignation des chemises dont le format doit être très légèrement supérieur à celui des documents à protéger .

 

 

 

              D)-L’expression “Petit* format” désigne :

 

              -Sans grande précision les formats in /12° et inférieurs

 

              -Certains albums de Bandes* dessinées d’un format voisin du 13 x 18 cms

 

              -Les doubles feuillets sur lesquels étaient imprimés et vendus texte et musique des chansons* populaire...Les collectionneurs de ces feuillets sont des “ Cantioformaphiles  “  mais , le terme «  Musapartizophile * «  pourrait aussi être utilisé puisque ces feuillets comportent des partitions .

 

              E)Certains formats sont parfois désignés par comparaison avec des livres dont le format est connu de tous : “ Format poche *  “ , “ Format Cazin   *  “  par exemple ....

 

              D’autres par le nom de celui qui les a introduits :par exemple le “ Format Guillaume “ (parfois nommé “ Nélumbo * “ ) qui est un format oblong  7x14 cms adpoté vers 1895 par l’éditeur Guillaume pour sa “Nouvelle collection Guillaume  Lotus bleu  “ .

 

              F)La formule  vague et générale  “ Forma minori “ est  parfois rencontrée pour désigner un ensemble de formats plus petits qu’un format désigné  : “ in /12* et forma minori “   par exemple ....

 

              Philippe Schuwer estime dans son «  Traité pratique d’édition «  qu’en 1997 il existait en librairie environ 300 formats différents  de livres .

 

              À noter que le mot «  format «  existe en anglais mais avec  un sens bien plus large désignant l’ensemble des caractéristiques du livre : dimensions,nombre de pages,type de papier, typographie etc …

             

              3)Dans le langage de la presse :

 

                        A)Un “ Format “(on dit aussi un “ Carton  * “  )désigne un type de présentation d’une information définissant  grosseur et nature des caractères,disposition du texte,intertitres etc ...il suffit d’indiquer un numéro de format pour que soit définie précisément la disposition d’un article dans un journal .

 

                        B)On distingue divers formats pour les journaux * et revues * :

 

              “Grand format “ pour les journaux classiques ,”Tabloïd “ (moitié du précédent ),Magazine *, “News magazine “ , “Poche * “ ,chacun correspondant à un type de lecteurs et aux contraintes de leur environnement (transports en commun en particulier ..)

 

              Il fut de mode ,vers le milieu du XIX° siècle de présenter les journaux sous d’immenses formats ,mode qui fut abondamment brocardée par les humoristes du temps comme Cham représentant un lecteur ayant étalé son journal sur les chaises d’un jardin parisien et qui se voit réclamer par la chaisière la location de quinze chaises !

 

              Certains qualifièrent ces immenses formats de “ Journaux  Patagons “  (La Patogonie semblait ,à l’époque , être synonyme de “ vaste étendue “ ...)

 

              4) Grand Format “ est un synonyme argotique de “ Billet * de banque “ de forte valeur .

 

              5)On nomme “ Format non rogné * “ le format provisoire d’un  document qui doit subir un massicotage * .

 

              6)Les publicitaires nomment “ Format utile  “ les dimensions totales d’une annonce , marges comprises .

 

              7) Il est arrivé par le passé que les appellations de format soient appliquées à d’autres objets que des livres et c’est ainsi que l’on disait du lieutenant général de la police Sartine , grand amateur de perruques qu’i len avait d’ »In-Folio,in-Quarto,in-douze … »

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Dictionnaire du livre de TITIVILLUS
  • : Recherche du sens de mots rares ou disparus dans la sphère du livre et de la chose écrite , recherche d'éléments divers concernant ce même domaine et publication du résultat de ces recherches .
  • Contact

OBJET DE CE BLOG

 DICTIONNAIRE DU LIVRE DE TITIVILLUS

Recherche

Liens