Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 2017 2 01 /08 /août /2017 08:16

Le but initial de ce blog était  de poser des questions ....devant la quasi absence  de réponses  j'ai  du quelque peu le modifier  en réduisant le nombre de questions ....mais un petit rappel s'impose tout de même de temps à autre  !!

 

Voici donc quelques termes  insuffisamment définis concernant lesquels j'espère que l'un d'entre vous aura des lumières ....


 Concernant les noms de papier :


-Le "Papier DARD " aurait été un papier grossier et à pâte grise...détails ?

-Du papier CROISELLE je ne connais que l'existence et rien d'autre ...



-Les papiers " GUSTAV " & " GARNIER " ne me sont connus que de nom ..
.
-Le papier " PANNEFIN " était hollandais mais à qoi ressemblait il ?

-Le papier " GRAND COMPTE " était fabriqué à Angoulème ...caractéristiques ?

-Le papier " PELLICA CHARTA " aurait été spécialement conçu pour la restauration des vieux livres et il y aurait eu à Londres une papeterie spécialisée dans sa  commercialisation ..caractéristiques de ce papier et de cette papeterie ?


Pour les formats :quelles étaient les dimensions du " MONTFAUCON "  ?

 



IPour la pâte à papier il semblerait que l'on y ait parfois ajouté de l'ASPARTAM ...mais dans quel but ?


En matière de papeterie à l'ancienne que désignait-on par le mot " ESTOCHET " ?


                           Beaucoup de questions ..! mais la papeterie est un domaine très ancien...les écrits la concernant ne répondent pas à toutes les interrogations et les organismes la pratiquant encore ne se montrent pas tous intéressés par ce genre de recherche ....

 

                           Le Moulin Richard de Bas d'Ambert ,pourtant l'un des plus anciens gardien de la tradition et animateur d'une association," La feuille blanche " ,s'intéressant en principe à ces questions  n'a  pas daigné  répondre ,fusse par la négative ,au courrier que je lui ai adressé  il y a quelques mois

 

 

 

 

 

 

SCONOGRAPHIQUE ????

Ce mot devenu inusité paraît , d'après le contexte ou je l'ai rencontré , désigner un dessin en perspective * ....mais aucun de mes nombreux dictionnaires ne le mentionne et il n'apparaît ,sans explications, que sur quelques textes recensés sur internet ...

 

 

 

 

AÉROSTIDE ????

J'ai rencontré ce mot dans un contexte lui donnant le sens de "Aphorisme", " Sentence"," Maxime " ....mais absolument aucun dictionnaire ancien ou moderne ne le mentionne ...

Es-ce un néologisme ?...Une coquille ...?

 

 

 

COUPAGE ??

La mention d’une opération de “ coupage “(réalisée semble-t-il en même temps que l’ aciérage ...) d’un cuivre destiné à une illustration a été rencontrée sans que l’on puisse expliciter l’opération ....

Peut-être pourrait-il s’agir de la suppression de certaines parties n’ayant pas été retenues pour l’illustration ?..

 

 

 

RELIURE DE SYNTHÈSE 

  Dans les années 1930 , à l'époque ou le mouvement artistique de " La CAMBRE "  était actif en Belgique le relieur-Doreur Jules Karl Van West qui en faisait partie inventa un nouveau type de reliure dite " RELIURE DE SYNTHÈSE "

Je recherche des détails sur les caractéristiques de ces reliures ...internet mentionne de nombreux livres reliés par Van West mais sans donner de précisions  et je n'ai pas trouvé de documentation "papier " sur ce sujet ....

 

L’expression “ Pousseur de livres  “   a été parfois rencontrée sans  que l’on puisse très clairement savoir si elle désigne  un “ pousseur  “  des ventes aux enchères spécialisé dans les livres ou un amateur travaillant pour le compte d’un éditeur à faire connaître (à pousser ....) dans son entourage les publications de celui-ci....Iannis Guimart l’auteur de l” Armorial du bibliophile  “ emploie ce mot dans sa préface dans un contexte qui fait pencher pour la seconde explication ...à moins qu’il ne s’agisse d’un personnage analogue aux pisteurs * évoqués par Verlaine dans le sonnet « Les quais « …..

              André Dinar , dans son livre « Fortune des livres « (1939) sans les appeler  de la sorte les évoque clairement en les nommant « Patrouilleurs «et leur assigne le rôle d’aiguiller le public vers les productions de tel ou tel éditeur …en les comparant à la « Claque « du théâtre …

              Peut-être aussi es-ce une autre désignation des courtiers * et des pisteurs * ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Dictionnaire du livre de TITIVILLUS
  • : Recherche du sens de mots rares ou disparus dans la sphère du livre et de la chose écrite , recherche d'éléments divers concernant ce même domaine et publication du résultat de ces recherches .
  • Contact

OBJET DE CE BLOG

 DICTIONNAIRE DU LIVRE DE TITIVILLUS

Recherche

Liens