Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juillet 2017 7 23 /07 /juillet /2017 07:45

 

À l'heure ou nombre d'entre vous sont en recherche du soleil peut-être  est il utile de  rappeler  les rapports que le soleil entretient avec  la sphère du livre et de l'écrit ?....

 

SOLEIL                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    1)Format de papier mesurant:0,60 x 0,80 m

                                                                                                                                                                                        2)En typographie:

                                -”Faire un soleil” consiste à déranger la composition* non encore serrée dans les formes* de telle manière que les lignes s’en écartent comme les rayons du soleil :c’est un début de “ Mise en pâte ” qui conduira le typographe a “Faire du pâté*” ou à “Dépatisser*” !!

 

                                -C’est un jet de plomb de la linotype*...pas toujours anodin pour le claviste ....

 

                                                                                                                                                                                       -Le Coup de soleil  “ est un défaut d’encrage sur une feuille imprimée et , aussi le «  Coup de folie «  du typographe  excédé qui manifeste vivement son mal de vivre .

 

                                3)Défaut d’une héliogravure* se présentant comme un point noir auréolé de blanc et du à un mauvais contact entre le papier et le cliché ou à une impureté.

                                                                                                                                                                                      4)Le soleil figure assez souvent dans les blasons apparaissant sur  des reliures “ Aux armes  *  “  :l’ “Armorial du bibliophile  “ de 1870 en recense dix-huit  sortes  à un ou plusieurs soleils  ....

            Dans les  décors d’enluminure*, ex*-libris et reliure* ses figurations adoptent souvent les codes de l’héraldique :soleil d’or -  éteint – couchant – levant –mouvant – à rayons droits ou ondés – en ombre de soleil –avec visage humain etc …etc …  

            Dans la bibliothèque de la reine Marguerite de Valois il y avait un certain nombre de reliures ornées d’un fer représentant un «  Soleil à visage «  et quelques autres  ornées d’un «  Soleil à œil »

 

 

            Il figura aussi dans de nombreuses enseignes de «  Gens du livre «  comme , par exemple le «  Soleil d’or «  des premiers  typographes Ulrich Géring et Martin Krantz qui officiaient rue saint Jacques à Paris vers 1470.

 

                         5)En 1923   Joseph Soleil  rédigea un “ Livre des instituteurs “dont il dirigea jusqu’en 1961, trente une rééditions et qui , sous une forme un peu différente ,continue à être publié et consulté sous l’appellation devenue commune de “ Code Soleil “ .

            C’est un véritable “ Best *-seller “ pédagogique qui en plus de soixante dix ans d’existence a été entre les mains de tous les enseignants du primaire et dont on peut considérer qu’il a largement contribué à la création et au maintien de “ L’esprit de corps  “ bien connu de cette catégorie sociale

                         6)Le papier “ Marbré Soleil  “ est un papier marbré* dont le décor rappelle le soleil .

 

                            7)Le soleil peut se révéler un très mauvais ami des reliures  qui exposées trop violemment ou trop longtemps à sa lumière sont dites " Insolées * " (Voir ci-dessous ..)

 

 

 

INSOLÉ                                                                                                     

                                1)Défaut ,très courant ,d’une reliure dont la couleur a passé suite à une exposition au soleil....l’exposition des livres au soleil (et aussi à la lune*....) doit être évitée car outre les altérations de couleurs elle peut provoquer des déformations des reliures.

              Le mot est indifféremment employé pour désigner les atteintes dues à la lune et au soleil (difficiles à départager d’ailleurs ...)...s’il fallait absolument un terme pour désigner les atteintes dues à la lune ce pourrait être « Illuné* «qui , bien que rare , existe déjà ou carrément néologique et plus poétique :   “ Inséléné * “...

              Certaines couleurs ,le rouge par exemple,sont moins  sensibles que d’autres au phénomène mais , d’une façon générale ,les couleurs sont dénaturées par les rayonnements qu’elles absorbent c’est à dire par les radiations de couleur complémentaire .

              Le rouge pâlit ou fonce en restant dans sa tonalité , le bleu tourne  au vert ,le vert devient marron etc …

              La détérioration intéresse rarement tout le livre :pour les livres rangés dans des rayonnages , ce sont les dos qui sont insolés , pour ceux rangés à plat  ce sont les premiers plats les choses se compliquant parfois lorsqu’un livre rangé à plat n’a été insolé que partiellement   à cause d’une autre livre posé  de biais sur lui.

              Pour les séries de plusieurs tomes , il est rare que les détériorations soient uniformes car , en fonction de leur position dans la bibliothèque ,certains livres ont été moins exposés que d’autres .

              Les cartonnages * romantiques  très décorés qui étaient d’avantage faits pour être vus que pour être lus ont , presque tous leur premier plat très insolé alors que le second est intact ...

              Tous les ouvrages traitant de la conservation des livres mentionnent les méfaits du soleil …pour n’en citer qu’un seul , mentionnons «  Le caprice d’un bibliophile «(1878)  dans lequel Octave Uzanne écrit : « La chaleur fait peler le vieux veau et dévore la couleur des titres …les feuilles se tordent sous les baisers du soleil … »

              Pour un livre vraiment très détérioré par le soleil on peut rencontrer le qualificatif “ Aduste  *   “ 

              La protection des livres consiste à les soustraire à la lumière solaire directe soit par leur localisation , soit à l’aide de vitrages filtrants soit à l’aide de dispositifs d’occultation comme la “ T G B * ” fut contrainte de le faire dés sa création en raison de la trop grande importances des surfaces vitrées prévues par son architecte ....

 

              L’insolation peut parfois faciliter  l’estimation de l’âge d’un ouvrage et permettre de détecter un faux ou une copie : par exemple, un ouvrage ancien a généralement sa tranchefile * de tête palie par la lumière alors que celle de queue est intacte .

 

              On rencontre sur certains catalogues le terme “ Assolé “qui paraît être une simple déformation de “ insolé “

 

                        2)Le terme est aussi employé  pour désigner l’exposition à la lumière solaire ou autre  pratiquée dans les procédés de reproduction par des techniques Héliographiques*

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Dictionnaire du livre de TITIVILLUS
  • : Recherche du sens de mots rares ou disparus dans la sphère du livre et de la chose écrite , recherche d'éléments divers concernant ce même domaine et publication du résultat de ces recherches .
  • Contact

OBJET DE CE BLOG

 DICTIONNAIRE DU LIVRE DE TITIVILLUS

Recherche

Liens