Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2017 4 15 /06 /juin /2017 09:02

TRAIN                                  

                      Le train, en tant que véhicule, a de nombreux rapports  avec le livre ...:

              -C’est un thème récurrent de la littérature et il apparaît ,soit en fond de décor soit comme thème principal, dans une foule d’œuvres   “La bête humaine “ (1897)de Zola....la “Prose du transsibérien “(1913)  de Cendrars...”Le train de 8 h47”(1888) de Courteline...”Le crime de l’Orient-Express”(1934) d’Agatha Chritie...”L’inconnu du Nord-Express”(1950) de Patricia Highsmith .... »Le voyage de monsieur Perrichon « (1860) de Labiche ,  »Les chants modernes «1855) de Maxime Du Camp, »Les sœurs Vatard «1879) de Huysmans , « Les chansons des trains et des gares «(1889) de Frank Nohain , »La madone de sleepings «(1925) de Maurice dekobra, »Les Dévorants «(1956) d’ Ètienne Catin, »Friquet sur sa locomotive «(1936) de Janoune & Kubnick, »La modification «(1957) de Butor, »Les chevaliers du chaudron «(1958) de Vincenot , « Les contes de ma mère le rail «(1967) de Roger Ferlet, »Lucienne « (1968) de Jules Romains  , « Les laboureurs de la nuit «1968) de Maurice Maillet « Le Rail « de Pierre Hamp(1980) etc…etc …etc …

              -Les voyages en train ménageant des plages forcées de temps libre  propices à la lecture certains ouvrages ont été adaptés à ce genre de lecture en proposant des sujets pouvant être lus durant le temps d’un voyage court.

              -De nombreux livres y sont  perdus et ,à l’occasion d’un voyage,y changent de mains...

              -Toutes les gares comportent leur point de vente de livres et journaux (héritier des anciennes bibliothèques de gare *...).

              -Le train a,en outre,suscité une abondante littérature s’adressant aux amateurs de matériel ferroviaire,aux maquettistes,aux nostalgiques des lignes disparues  etc...

              -Le train a parfois mis un point final tragique et prématuré à certaines carrières littéraires comme , pour ne citer qu’elle, à celle de Louis Hémon ( auteur de “ Maria Chapdelaine  “ encore non publié au moment de son décès  ...) qui  fut tué par un train le soir du 8 Juillet 1913 à Chapleau , au Canada et dont on ne sait guère s’il s’agit d’un suicide ou d’un accident  .....ou celle de Catulle Mendès qui tomba d’un train dans le tunnel de saint Germain .

              -Certains types de train ont , à eux seuls , suscité  une abondante littérature soit en raison de la poèsie qu’ils dégagent comme , par exemple ,  le “ Transsibérien “  soit en raison de la nouveauté de leur projet .

              Pour ce dernier cas le “Tunnel ferroviaire sous la manche  “ , le “ Transsaharien  “  et le “ Métropolitain  de Paris “ ont , chacun , leur abondante bibliographie            comprenant des ouvrages très novateurs et , il faut bien le dire ,parfois fort irréalistes  ....

              On doit cependant noter que l’association de la littérature et du train est souvent faite avec une connotation un peu  péjorative , l’expression « littérature de gare * « étant significative de la chose .

              C’est ainsi que Desnos , parlant de Jack London a pu écrire dans « Nouvelles Hébrides et autres textes « : « Notre cœur battra à la cadence de ces héros robustes que nous oublierons à l’arrivée du train.Car il est entendu que Jack London se lit en chemin de fer «

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Dictionnaire du livre de TITIVILLUS
  • : Recherche du sens de mots rares ou disparus dans la sphère du livre et de la chose écrite , recherche d'éléments divers concernant ce même domaine et publication du résultat de ces recherches .
  • Contact

OBJET DE CE BLOG

 DICTIONNAIRE DU LIVRE DE TITIVILLUS

Recherche

Liens