Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2017 6 17 /06 /juin /2017 09:18

RECYCLÉ                    

                                   1)On appelle “ Papier recyclé  du papier fabriqué à partir de vieux papiers récupérés et à nouveau réduits en pâte (et ,aussi ,des livres mis au pilon*).

                        La pratique en est attestée au Japon dés le XI ° siècle ou le papier le plus courant , le “Kamiya * -Gami  “ était obtenu par réutilisation des vieilles archives .

                        En Europe le recyclage fut bien plus tardif et ne remonte guère au delà de la révolution française  époque à laquelle les anglais découvrirent un procédé de recyclage des papiers pour l’apprêt des tissus .

                        Ce procédé, qui à pour but d’économiser le bois ,produit un papier de qualité très moyenne (en raison entre autres de l’impossibilité d’éliminer totalement les vieilles encres et de la diversité des compositions des vieux papiers...)  qui ne peut rivaliser avec les procédés traditionnels et doit être cantonné  à l’élaboration de documents éphémères ,de carton , de papiers d’emballage ou servir de « Fibre de remplissage «

                        Après une période de pénurie de matière première qui avait conduit ,vers 1793 , à la “refonte * “ en pâte à papier  de très nombreux documents , registres et archives  ,les premiers essais industriels  furent pratiqués vers 1800 puis ,après une tentative d’industrialisation  au début du XX° siècle,la production de papier recyclé a stagné pour reprendre un certain volume  à l’époque actuelle ou le souci d’écologie a suscité quelques éditions, assez médiocres , sur ce papier ....

                        Certains auteurs ont eu recours à ce procédé soit par économie soit par suite du manque de papier à leur époque : Restif de la Bretonne imprima ainsi lui-même  ses « Nuits de Paris «(1786) sur du papier qu’il fabriquait à l’aide de vieilles affiches*,tracts*ou prospectus collectés dans les rues .

                        Le nombre de  recyclages n’est théoriquement pas  limité mais , en pratique , l’incorporation d’une certaine quantité de fibres neuves est nécessaire à chaque opération .

                        L’idée de recyclage est cependant très ancienne et l’on peut en citer comme exemple, en Chine à l’époque des Han ,  la réquisition des livres de soie pour fabriquer tentes et bâches de chariots nécessaires pour la guerre .

                        On peut aussi remarquer que le papier de chiffon qui fut si longtemps la règle n’était rien d’autre que le  produit du recyclage des chiffons ....

                        La part du recyclage dans la production du papier ne cesse de croître et le tri des papiers à recycler de s’affiner en les  classant  en une multitude de catégories selon leur nature : brochures,journaux,rognures,gros de magasin etc ..etc …

 

La principale difficulté étant  l’élimination des vieilles encres qui , en progrès constants , conduit à des productions présentant des taux résiduels (  voir :ERIC *  )de vieilles encres de plus en plus réduits.

 

                        2)La réutilisation de livres comme éléments d’ œuvres d’art  (livre-objet * par exemple ) peut être considérée comme une forme de recyclage  .

                        Les livres détruits par l’incendie du chateau de Dampierre en 2002  ont ,par exemple  , été utilisés par Ghislaine Escande  pour réaliser des œuvres d’art sur le thème du désastre ....

 

                        3)Il n’est pas interdit de considérer que l’utilisation du verso vierge de lettres ,d’imprimés ou de pages de livres pour y écrire de nouveaux textes est une forme de recyclage ..

                        De nombreux auteurs l’ont pratiqué et Colette dans « Le Képi « (1943) note que sa mère, Sido, « pour prolonger,achever une lettre ..arrachait une page au livre de comptes de la cuisine  ou couvrait le verso d’une facture .. »

 

                        4)Toutes les autres utilisations de papiers imprimés sont aussi du  recyclage si elles en  modifient durablement la nature et l’usage ou du détournement *si la modification est reversible .

              Il y en a une multitude parmi lesquelles, sans être exhaustif, on peut citer les utilisations sous forme :

                        -D’aniterge * ou de papier de toilette.

                        -De Fidibus * pour l’allumage et le nettoyage des pipes

                        -De vitrage* après huilage du support pour le rendre  translucide

                        -De  combustible pour l’allumage du feu ou de papier « Amadou* « après imprégnation chimique.

                        -De boîte après creusement du corps d’ouvrage d’un livre

                        -De rembourrage, isolation , calage , emballage,confection de cartouches à fusil ,presse, projectile,faux-livres imitant une bibliothèque, lest , etc …etc …

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Dictionnaire du livre de TITIVILLUS
  • : Recherche du sens de mots rares ou disparus dans la sphère du livre et de la chose écrite , recherche d'éléments divers concernant ce même domaine et publication du résultat de ces recherches .
  • Contact

OBJET DE CE BLOG

 DICTIONNAIRE DU LIVRE DE TITIVILLUS

Recherche

Liens