Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2017 6 06 /05 /mai /2017 07:38

RACHAT                                                                                                                 

                                   1)Nombre d’ouvrages publiés traitant de sujets gênants pour telle ou telle personne ont été rachetés,parfois même avant leur commercialisation,  par celles-ci ou par leurs auteurs de façon à en limiter autant que possible la diffusion.

                                   Louis XVI racheta ainsi à l’imprimeur Boissière tous les exemplaires de “Les amours de Charlot et de Toinette “(1779) dans lequel sa virilité était mise en doute et ou l’on accusait la reine d’être la maîtresse de son beau-frère le Comte d’ Artois ..

                                   L’abbé de Choisy racheta vers 1692 une partie de l’édition de sa traduction de l’ »Imitation de jésus Christ « car elle contenait une gravure interprétée par les lecteurs comme une allusion au roi et à Mme. De Maintenon .

                                   La Fontaine racheta et détruisit une partie de l’édition du « Poème de la captivité de Saint Marc « (1673) à cause d’une erreur qui , dans la dédicace au cardinal de Bouillon  avait fait écrire « Sérénissime « au lieu de « Éminentissime «

                                   Au XVIII° siècle Adam Beringer,savant botaniste et chimiste , publia en 1726  l’ouvrage illustré   « Lithographiæ Wircenburgensis … »dans lequel il détaillait la découverte d’une extraordinaire série de  pierres gravées anciennes…..qui s’avérèrent être des faux récents  destinés à abuser le savant et à nuire à sa réputation  suite à quoi il s’employa au rachat du maximum des ouvrages publiés et , selon certains, s’y ruina.

                                   Paul Claudel ,qui  aurait écrit le  « Partage de midi « à l’instigation de son directeur de conscience en guise de confession préludant à sa conversion ,    racheta en 1906 la majorité des exemplaires déjà diffusés car  cette pièce de théâtre  relatant une aventure amoureuse évoquait trop précisément celle qu’il avait vécue avec Rosalie Vetch ….

Mais l’œuvre ne disparut pas pour autant et eût de nombreuses rééditions  et représentations theâtrales …

                                   Bien plus récemment encore on connaît des cas d’hommes politiques changeant de ligne directrice et rachetant ,ou annulant l’édition, de livres qu’ils avaient écrit mais devenus gênants dans le cadre de leur nouvelle orientation  .

 

                                   2)Il est arrivé que certains organismes ou librairies réalisent le rachat des ouvrages vendus : c’est le cas de la FNAC qui ,pour contourner la loi Lang du 10-08-1981 limitant le rabais sur le prix de vente des livres à 5%, mit sur pied durant un temps un système permettant , lors d’une nouvelle acquisition, le rachat des livres précedemment acquis .

 

                                   3)Le cas n’est pas rare de collectionneurs mettant  aux enchères * leur bibliothèque et , se ravisant , en rachetant tout ou partie lors de la vente …le comte de La Bédoyère  et le baron Jérome Pichon furent de ceux-là….

 

                                   4)Les libraires en ancien sont parfois amenés à racheter des ouvrages qu’ils avaient vendus …action délicate nécessitant ,pour conserver la clientèle du vendeur , un juste équilibre entre le prix de rachat et le prix de vente initial .

                                   Édouard Rahir  écrivait à ce propos qu’ « un bon principe …est celui qui consiste à vendre  à un prix tel que le rachat du volume soit toujours possible ; »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Dictionnaire du livre de TITIVILLUS
  • : Recherche du sens de mots rares ou disparus dans la sphère du livre et de la chose écrite , recherche d'éléments divers concernant ce même domaine et publication du résultat de ces recherches .
  • Contact

OBJET DE CE BLOG

 DICTIONNAIRE DU LIVRE DE TITIVILLUS

Recherche

Liens