Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2017 4 04 /05 /mai /2017 09:06


QUATRE                                                   

 

                      1)Beaucoup de marques ou d’ex-libris de membres de la confrérie du livre d’imprimeurs des XV° et XVI° siècles comportent un ornement en forme plus ou moins stylisée  de chiffre quatre *   :  “ 4 ” .

Il est connu  qu’à ce chiffre ont été de tous temps attachés des pouvoirs magique : « Telles que sont les choses dans la nature ,ainsi doivent-elles être dans l’art …..les régions du monde sont au nombre de quatre .Quatre aussi sont les éléments,quatre les qualités premières et les vents principaux.Quatre encore les constitutions physiques , les facultés de l’âme et ainsi de suite . « (Traité de Plain-Chant du XII° siècle )

On a beaucoup glosé sur sa signification dans le domaine de l’écrit   qui serait, selon certains auteurs, soit la représentation de la presse et de son barreau de commande soit le symbole religieux du signe de la croix et , plus particulièrement de la croix janséniste   soit, selon Jean Frédéric Christ(1750), la stylisation des outils du graveur soit encore selon Maurice Ruch in « Les artisans et leurs emblèmes «(2001) une évolution de la croix tracée par les illettrés en guise de signature.

Il paraît à présent avéré ,pour le domaine de l’écrit , que cette marque est, avec la " Tétraktis* " ( * voir ci-dessous )  un signe d’appartenance à la compagnie de l’ »AGLA * » regroupant de nombreuses professions du livre et ayant pris pour emblème le chiffre « Quatre « représentant le nombre de lettres de son sigle.

           2)En matière de publicité on nomme « Quatre par trois « les grandes affiches de quatre mètres sur trois du type de celles apposées dans le métro parisien .

 

         3)Un ouvrage  est dit « Écrit à quatre mains » lorsqu’il est co-écrit  par quatre auteurs…l’expression s’emploie aussi   s’ils sont  plus nombreux ….

 

 

TÉTRAKTYS            (Féminin )                                                                                                         

              Figure géométrique, constituée par  dix points arrangés  sous la forme d’un triagle équilatéral ;pouvant lui-même être décomposé en une infinité d’autres triangles homothétiques  

             Elle était considérée comme sainte par les pythagoriciens qui l’utilisaient pour leur prestation de serment et paraît  ne pas être sans rapport avec l’ « Agla * «   ,les représentations symboliques  du chiffre « Quatre* »  et le « Nombre d’or* « ( Voir à ces mots : * )

              L’étude que  Michel-Ange établit en 1516 pour la salle des livres rares de la bibliothèque Laurentienne   est directement inspirée  de la Tétraktis  en présentant un plan constitué de triangles équilatéraux imbriqués .

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Dictionnaire du livre de TITIVILLUS
  • : Recherche du sens de mots rares ou disparus dans la sphère du livre et de la chose écrite , recherche d'éléments divers concernant ce même domaine et publication du résultat de ces recherches .
  • Contact

OBJET DE CE BLOG

 DICTIONNAIRE DU LIVRE DE TITIVILLUS

Recherche

Liens