Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2017 3 31 /05 /mai /2017 08:29

PLACARD                    

                        1)En typographie:épreuve* d’un écrit tirée rapidement et d’un seul coté de la feuille pour servir aux corrections de l’auteur et ,aussi épreuve tirée en bande sans tenir compte de la pagination *.

                           2)En gravure:Parfois employé pour désigner un Cul de lampe*

                       3)Un parchemin est dit “En placardlorsqu’il n’est pas plié et est présenté à plat dans toute sa surface        

                       4)Affiche destinée à être” Placardée* sur les  murs et qui fut , durant longtemps un moyen d’expression et de contestation qui venait en complément des libelles * et autres pamphlets * et Mazarinades *.

                        -L’affaire des placards est restée célèbre  : dans la nuit du 17 au 18 octobre 1534 un placard protestant s’élevant en termes violents contre la messe papale, fut affiché sur la porte de la chambre du roi François I° à Amboise...il s’ensuivit les exécutions des imprimeurs, relieurs , enlumineurs etc…ayant participé à leur élaboration   et en Janvier 1535 une réglementation  très contraignante de l’imprimerie et des librairies.

 

                        -Plus tard  le roi Henri III fut vilipendé dans des placards affichés aux portes même  du Louvre : « …inutile roi de France et de Pologne ,imaginaire concierge du Louvre , …godronneur des collets de sa femme  et friseur de ses cheveux  etc ..etc … »

                        -Au moyen-âge,le seigneur prisonnier qui tardait à payer rançon pouvait subir,par son créancier,  l’affront de la “Subversio * armorum ” consistant en l’affichage dans son fief de placards montrant ses armes à l’envers..

                        -Au XVIII° siècle les décès étaient annonçés à l’aide de placards ou d’affiches * dits aussi « Billets * de part «   et , contrairement aux mariages ne donnaient pas lieu à l’envoi de “ Faire -part  * “

              Plus ou moins luxueux selon l’aisance financière des familles ,ils étaient souvent de grande taille (± 40x50 cms )et ornés de vignettes comportant des emblèmes macabres *  

                        -Le mot a,aussi, longtemps désigné une page publicitaire vantant les mérites d’un livre ( on disait aussi : “ Cliché  *  “ )

              Quelques œuvres poétiques ou littéraires y font  référence comme , par exemple  le “ Placard pour un chemin des écoliers “ de René Char ( 1937)

              Le premier emploi du placard à des fins publicitaires fut le fait , au moyen-âge, des “ Maîtres * d’écriture  ” 

                        -Un emploi moins courant est la publication de travaux scientifiques qui eût parfois lieu de cette façon : le plus ancien écrit connu de Pascal , l’ »Essay sur les coniques « fut publié à 50 exemplaires  en 1640 sous la forme d’un placard anopistographique *de 35x43 cms dont un des deux exemplaires restants est conservé à la bibliothèque nationale sous la cote *  « Rés.V.859-860 »  .

              Il arrive parfois que l’un de ces placards ait été encarté dans un livre traitant du même sujet ou de la même personne lui assurant ainsi une survie dont bien peu de ces documents , éphémères par nature,ont pu bénéficier ..

              De nos jours le mot n’est plus employé avec le sens d’ “ Affiche  “ que dans le milieu circassien ou l’on ne parle pas d’affichage mais de “ faire le placard  “

              Dans certaines publications en français , on peut rencontrer le germanisme « Flugschriften « pour désigner  ces placards .

                                   5)Armoire* pouvant servir de bibliothèque mais avec une nuance un peu dévalorisante qui prend toute sa force dans l’expression :”Mise au placard”....qui désigne une mise à l’écart de livres jugés inintéressants ou inopportuns...et aussi , par extension  d'individus ....

                        Le thème du placard a souvent été exploité par la littérature qui en a fait un lieu  maléfique :la”Sorcière du placard aux balais “ de Pierre Gripari,” Cujo  “ de Stephen King,” L’indien du placard “ de Lynn Reid...

 

PLACARDE                                                                                                                                 

              Dans le langage des marchands forains *   ,adopté par les “Bouquinistes de plein vent “ ce mot désigne la place sur laquelle se tient un marché et , aussi la table utilisée aussi nommée « Carante * «  

 

PLACARDER   

  

              1)Afficher un placard* ....par extension l’expression “ Pacarder quelqu’un  “ signifiait “ le mettre à l’index “ en dénonçant par écrit ses agissements .

              On peut rencontrer avec le même sens “ Placardiser  “ et “ Emplacarder  

              2)Pour le bouquiniste forain le mot désigne le fait de s’installer en plein vent sur une place de marché.

 

PLACARDEUR

              Personne préposée à l’apposition sur les murs  d’avis* , placards * et affiches-*

 

PLACARDISER

                             Synonyme de “ Placarder  *

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Dictionnaire du livre de TITIVILLUS
  • : Recherche du sens de mots rares ou disparus dans la sphère du livre et de la chose écrite , recherche d'éléments divers concernant ce même domaine et publication du résultat de ces recherches .
  • Contact

OBJET DE CE BLOG

 DICTIONNAIRE DU LIVRE DE TITIVILLUS

Recherche

Liens