Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 09:30

MILLÉSIME

1)Date de parution indiquée sur un ouvrage

Elle figure soit sur la page de titre soit ,à la fin ,dans “L’achevé* d’imprimer”.

Si ,de nos jours,la pratique en est générale il n’en en pas toujours été ainsi car, après avoir été mentionné assidûment durant des siècles à partit de l’an mille (d’où l’appellation …) ,le millésime cessa de l’être durant une longue période au début du XX° siècle car les éditeurs craignaient ,en les datant ,de démoder trop vite leurs ouvrages et d’en gêner la vente si celle-ci tardait quelque peu.

Il est donc difficile de dater ces ouvrages et l’on doit ,pour ce faire, rechercher des éléments dans le texte ( évènements etc ...) ,examiner les techniques d’impression* ou de reliure ou rechercher des mentions abrégées de date figurant parfois dans certaines signatures* ou dans les références en fin d’ouvrage.

Sur les catalogues ces ouvrages sont signalés “ Sans date “ ou “ SD “ et ,si une date approximative peut être avancée on trouve l’indication : “ Circa *... “ ou “ Ca....” suivie de la date qui parait probable .

Il ne faut pas confondre la date de fabrication de l’ouvrage avec la date de copyright * indiquée au début de l’ouvrage qui ,elle,indique la date de première parution.

Dans certains textes anciens on peut rencontrer le synonyme « Milliaire* «

2)On nomme « Livre millésimé « un livre à parution périodique portant dans son titre l’indication du millésime : « Petit Larousse 2013 » par exemple .

Ces ouvrages ,retirés de la vente dès la parution du millésime suivant ,ne sont généralement pas pilonnés* mais bradés* , la majorité des informations qu’ils contiennent demeurant valables durant de longues périodes .

La maison Larousse eût longtemps pour habitude de solder à bas prix en Afrique les exemplaires invendus du « Petit Larousse « de l’année précédente …pratique plutôt positive ,ce dictionnaire ne comportant généralement vis à vis du suivant que des modifications peu pénalisantes dans ce nouveau contexte ( mots nouveaux très typés « Europe « …)

Jacques Breton dans son « Manuel de bibliologie « note que cette pratique est plus critiquable pour d’autres œuvres comme , par exemple pour les anciennes éditions de l’ Encyclopédia Universalis datant des années 60 que , dans les années 70,l’éditeur avait envisagé de solder en Afrique lors de la parution d’une nouvelle édition …institutionnaliser la diffusion dans des pays sous développés d’une œuvre en partie obsolète prête en effet à discussion …la pilonner* est-il préférable ?...la question est posée !!

On peut , comme élément de réflexion , observer que ce genre d’ouvrage , fréquemment rencontré dans les brocantes, vides-greniers, centres Emmaüs,dépôts-ventes, marchés aux puces et autres officines de ce genre se vend très facilement lorsque lorsque son prix est attractif …..

Les ouvrages concernant un évènement ponctuel précis ( campagne électorale par exemple ) s’apparentent à cette catégorie mais sont généralement pilonnés dés qu’ils cessent d’être d’actualité …

2)Dans les milieux postaux la “ Boite à millésimes “ contient les caractères nécessaires à la mise à jour quotidienne des cachets * servant à oblitérer * les correspondances .

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Dictionnaire du livre de TITIVILLUS
  • : Recherche du sens de mots rares ou disparus dans la sphère du livre et de la chose écrite , recherche d'éléments divers concernant ce même domaine et publication du résultat de ces recherches .
  • Contact

OBJET DE CE BLOG

 DICTIONNAIRE DU LIVRE DE TITIVILLUS

Recherche

Liens